Suite à la conjoncture actuelle, le taux de croissance économique en Europe devrait subir un ralentissement pour cette nouvelle année. Cela va avoir un impact sur la politique de l’emploi en France mais les entreprises ont des ressources à leur disposition pour surmonter cette crise.

La dernière grande crise économique de 2008-2009 avait entraîné une baisse de l’activité économique, accompagnée d’une dégradation du marché du travail, dont l’emploi salarié marchand avait baissé de 3,1 % en 2008 et 2009, ce qui correspondait à une perte d’environ 500 000 emplois. Depuis, la croissance économique

et le taux de l’emploi s’étaient améliorés à partir du printemps 2009 mais sans reprendre leur trajectoire d’avant-crise.

D’après l’institut d’études privées Xerfi, les conditions économiques actuelles tendent vers une crise financière, de laquelle découlera une récession mondiale. Plusieurs indicateurs vont dans ce sens, dont une très faible inflation et des taux d’intérêt bas. De plus, il est entrevu que le taux de croissance économique en Europe va subir un léger ralentissement, de 1,4 % en 2020, au lieu de 1,6 % qui était prévu en 2019.

La réponse des entreprises à la crise

Pour répondre à la crise économique, les entreprises vont devoir adapter leur fonctionnement au niveau de l’emploi, en supprimant des postes.

Afin de compenser cette perte d’employés, ces entreprises vont devoir faire recours à l’intérim lorsqu’elles ont besoin de personnel. Il va également être de plus en plus répandu de demander aux salariés d’être polyvalents dans plusieurs activités afin de limiter le nombre de recrutements.

Les candidats seront sélectionnés en fonction de la diversité et pluralité de leurs compétences. La crise de 2020 va également impacter le niveau des salaires en France, qui ne vont pas pouvoir être augmentés du fait de la récession.

Cependant, le groupe Xerfi nous rappelle que les entreprises ont la capacité de faire face à cette situation de crise et même d’en tirer profit, comme elles ont pu le faire depuis celle de 2009. En effet, les entreprises ont réussi à s’adapter financièrement au régime économique de faible croissance qui dure depuis quelques années. Ces entreprises ont même pu profiter de la faiblesse des taux d’intérêts pour financer leur croissance. La précédente crise économique et l’évolution de la demande ont fait émerger de nouveaux secteurs d’activités, comme c’est le cas des secteurs du numérique, de l’environnement, ou encore de l’aide à la personne. Le développement de ces nouvelles parts de marchés s’est accompagné d’une création de métiers tels que le Community Manager qui anime les réseaux sociaux, ou d’une hausse de la demande pour certains métiers spécifiques, comme c’est le cas de l’ingénieur en recherche-développement.ll se précise de plus en plus l’apparition d’une nouvelle crise économique pour 2020.

Dans le Grand-Est

Les entreprises de la région Grand-Est risquent aussi d’être touchées par cette crise. Cependant, selon les données de l’Insee, la situation reste correcte pour la période actuelle, car on a pu observer une diminution du nombre d’entreprises de cette région qui ont été en situation  de défaillance depuis 2015, sans compter que de nouvelles entreprises de toutes tailles continuent d’être créées dans le Grand-Est, ce qui est conforme à la tendance nationale. De plus, le taux d’emploi dans le Grand-Est est resté stable en 2019, par rapport à 2018, avec même une certaine diminution du taux de chômage, malgré que depuis plusieurs années, le taux de l’emploi diminue dans le secteur de l’industrie.

L’impact de la crise sur la formation

En période de crise, les personnes souhaitant acquérir de nouvelles compétences pourront toujours utiliser leur crédit de formation disponible par le dispositif du CPF dont le montant annuel sera toujours garanti. De nombreuses formations dans des domaines variés, correspondant à tous les secteurs d’activités sont accessibles à partir du CPF. Ce sera donc le moment adéquat pour bénéficier d’une formation qui permettra d’avoir plus d’impact sur le marché de l’emploi.

Anaka Consulting est une société de conseil, de coaching et de formation, qui a pour but d’accompagner les entreprises dans leurs problématiques en Ressources Humaines, Management & Commerce, ainsi que les particuliers dans leur Orientation Professionnelle. Cette société intervient auprès des Entreprises et des Particuliers afin de dispenser des formations sur mesure adaptées spécifiquement aux besoins de ses clients, dans les domaines de la Mobilité professionnelle, Communication, Commerce, Organisation, Ressources Humaines et Management. Elle effectue également du coaching à l’orientation professionnelle, ainsi que des bilans de compétences.